Le CPAS dispose de deux logements (urgence et transit) situés Cour Saint Laurent (2 et 14). Il s’agit de logements que le CPAS loue pour une courte période à des personnes qui se trouvent dans une situation de besoin. La convention d’occupation est conclue pour une durée de 6 mois renouvelable une fois ou de 12 mois.

Le séjour offre une période temporaire de sécurité de logement pour trouver une solution durable au problème de logement. Cela permet d’éviter d’entrer dans une spirale descendante de précarité d’existence.

Un logement d’urgence offre une réponse à la situation de personnes qui se trouvent sans logement :

  • parce que leur logement a été déclaré insalubre ou inhabitable ;
  • en raison d’un avis d’expulsion ;
  • en raison d’un conflit familial (violence conjugale notamment) ;
  • en raison d’une catastrophe telle qu’un incendie ou une inondation ;
  • parce qu’elles sont sans-abri ;

Un sans-abri peut s’adresser au CPAS de la commune où il séjourne de fait. Le CPAS examinera l’état de besoin de la personne.

  1. Epuisement des droits sociaux

Pour pouvoir bénéficier du droit à l’intégration sociale, vous devez avoir fait valoir vos droits aux autres prestations sociales telles que le chômage ou une autre prestation, dont vous pouvez bénéficier. Le CPAS n’intervient en effet qu’en dernier recours, si vous n’avez aucune autre source de revenus possible. Mais le CPAS peut toujours vous aider à faire valoir vos droits aux prestations dont vous pouvez bénéficier.

Que m’apporte le droit à l’intégration sociale ?

Concrètement, le droit à l’intégration sociale vous permet de :

  • bénéficier d’un revenu, appelé le revenu d’intégration, et ce aussi longtemps que vous remplissez les conditions requises ;
  • élaborer avec le CPAS un projet, professionnel mais aussi social ;
  • bénéficier du soutien et de l’aide du CPAS pour trouver un travail rémunéré, poursuivre des études, suivre une formation, etc…

Information complémentaire